Quel diplôme pour travailler en crèche ?

Pour travailler en crèche au Luxembourg, de nombreux diplômes et domaines sont possibles. Cela dépend du métier et du rôle que vous souhaitez exercer dans la crèche auprès des enfants.

Les métiers de la petite enfance regroupent : l’auxiliaire de puériculture, l’éducateur de jeunes enfants, l’infirmière de crèche et les métiers de direction des établissements d’accueil.

Le diplôme d’auxiliaire pour travailler en crèche

L’auxiliaire de crèche est détenteur d’un CAP petite enfance et du concours d’auxiliaire de puériculture qui donne accès à une formation d’un an. Son rôle dans la crèche est de prendre soin des enfants.

L’auxiliaire s’occupe de tous les soins (change, toilettes, lavage de nez et des mains…), des repas et des siestes. Il veille constamment à l’hygiène et au confort des enfants afin de favoriser leur développement.

L’auxiliaire peut éventuellement encadrer un agent de crèche. L’agent participe à l’encadrement des activités et à l’entretien des locaux.

La puéricultrice peut évoluer vers le métier d’éducateur de jeunes enfants grâce à la validation des acquis d’expérience. Elle peut également exercer en tant qu’ATSEM dans une école maternelle.

Le diplôme d’éducateur de jeunes enfants

L’éducateur de jeunes enfants est détenteur d’un diplôme d’Etat d’éducateur de jeunes enfants. Il obtient ce nouveau diplôme après des études de niveau BAC + 3.

Les stagiaires EJE apprennent leur métier au cours de différents stages en hôpital, crèche ou jardin d’enfant. Leur formation alterne des périodes de stages et des périodes d’études.

Leur expérience professionnelle ainsi acquise dans le secteur de la petite enfance est indispensable pour les préparer au mieux à la réalité de leur futur emploi.

L’éducateur a pour rôle d’accueillir les enfants et leurs familles. Il les écoute et échange avec eux. Il travaille également avec l’équipe de direction pour faire le lien avec les auxiliaires, les parents et les enfants.

L’éducateur propose des activités éducatives et ludiques tout au long de la journée. Il doit également accompagner vos enfants dans leur motricité et jeux libres. Son métier est axé vers le développement, la psychologie et l’éducation.

Son accompagnement quotidien et bienveillant assure le développement de la personnalité du tout petit. Il est également le garant de la bonne santé et de la sécurité des enfants à la crèche.

L’infirmier de crèche

Vous pouvez également travailler en crèche en tant qu’infirmier. Pour cela, il faut que soyez détenteur du diplôme d’Etat d’infirmier qui s’obtient après 3 ans d’études.

L’infirmier en crèche est le référent médical des enfants. Il est responsable des bonnes pratiques d’hygiène pour les soins et les locaux et de la sécurité alimentaire des enfants.

L’infirmier suit médicalement chaque enfant et travaille conjointement avec le médecin référent de la crèche.

Des temps d’échange et d’animation peuvent être organisés avec les familles pour les sensibiliser à certains thèmes : l’alimentation, le brossage des dents, le sommeil etc.

Si nécessaire, l’infirmier met en place un Projet d’Accueil Individualisé (PAI) pour l’enfant.

Les métiers de direction de crèche 

Vous pouvez exercer en crèche dans le domaine de la direction d’abord en tant que chargé de direction adjoint, puis en tant que chargé de direction principal.

Pour accéder à ces fonctions, les chargés de direction en crèche ont un diplôme d’EJE, d’infirmier ou de psychomotricien. Ils débutent généralement comme adjoints avant d’évoluer vers un poste de directeur de crèche.

Leur rôle est de manager les équipes éducatives, de gérer la structure d’accueil et d’accueillir l’enfant et sa famille. Il construit au quotidien l’ambiance de travail et la dynamique dans son équipe de professionnels de la petite enfance.

Il élabore le projet pédagogique de la crèche, conjointement avec ses équipes. Le directeur est donc le garant du respect de ce projet et des activités mises en place dans la crèche.

Il doit maintenir une bonne communication avec les parents. Il travaille avec eux pour le développement éducatif et social de leur enfant.

Le directeur ou directeur adjoint doit donc faire preuve d’autonomie, de dynamisme et d’inventivité. Les qualités d’écoute et de bienveillance sont indispensables pour exercer ce métier. Il doit également savoir s’adapter et être force de proposition.